À l’automne 2020, Peter et Sanne ont entrepris un voyage aventureux de 16 jours et de plus de 800 km avec le Beluga, un Linssen Grand Sturdy 40.0 Sedan, sur les magnifiques voies navigables des Pays-Bas. Un voyage qui les a emmenés dans l’agitation de l’Escaut occidental, au pittoresque Kinderdijk et à travers la ville de Rotterdam. Via Linssen Boating Holidays, ils ont loué le Beluga auprès du yacht charter Aqua Libra à Ophoven (Belgique). Ce fut le point de départ de leur aventure.

Peter et Sanne sont un jeune couple ambitieux qui s’est associé avec trois autres entrepreneurs pour fonder Start2Boat. Start2Boat est spécialisé dans les formations nautiques et le transport de bateaux. Sur les eaux belges et néerlandaises, Peter, Sanne et l’équipe de Start2Boat travaillent pour transmettre leur passion du nautisme aux navigateurs débutants de bateaux rapides ou lents. Peter : « Il y a environ trois ans, nous avons loué un Linssen pour la première fois à Aqua Libra pour profiter du charme des eaux intérieures en toute tranquillité. Cela nous a tellement plu que nous avons même construit un partenariat pour la formation nautique avec Aqua Libra et Linssen Yachts.  

Aqua Libra Yachtcharter (Ophoven BE)
Bistro Hoffmanni in Maastricht

À la recherche d’une nouvelle aventure 

Le couple travaille souvent six jours sur sept. Lorsque la Belgique a de nouveau été confinée en novembre dernier, ils ont eu, de manière inattendue, trois semaines de temps libre. La saison de location était en fait terminée, mais Aqua Libra était heureux de faire une exception pour eux. En raison de la saison plus difficile, Peter et Sanne ont délibérément choisi un Sedan. « Ici, la direction et les équipements de navigation étendus vont de pair avec l’intimité et le confort du salon. »

Peter et Sanne ont de nombreuses années d’expérience de navigation. Ils étaient donc à la recherche d’une nouvelle aventure. L’objectif était de naviguer du Limbourg belge à Breskens en quelques jours. « Toutes les promesses relatives aux prestations de ce Linssen on été tenues. Un Grand Sturdy 40.0 Sedan peut bien gérer la navigation en eau libre. » Pendant la haute saison, les bateaux ont souvent amarrés sur cinq rangées dans les ports de plaisance. Il s’agit donc de trouver votre place à temps. Maintenant, à la fin de la saison, Peter et Sanne étaient souvent seuls dans le port. « Une expérience bizarre. Mais nous l’avons vraiment apprécié ; un apéritif sur le pont arrière, une promenade nocturne dans le quartier historique de Heusden ou une balade à vélo jusqu’aux moulins à vent de Kinderdijk qui font partie du patrimoine mondial de l’Unesco. 

AINSI in Maastricht

Plaisir culinaire 

En raison de la saison, les équipements des ports de plaisance étaient souvent saturés, mais avec un Linssen cela ne pose pas problème. « Le Beluga avait tout à bord : un lave-linge, un sèche-linge, une cuisinière, un four, un réfrigérateur et un congélateur. Et un générateur pour faire fonctionner le tout. Bref, un appartement de luxe sur l’eau. Les gens se trompent souvent sur ce que signifient des vacances en bateau. Ils pensent qu’il n’y a pas de chauffage à bord ou juste un petit réchaud à gaz pour chauffer vos boîtes de conserves. Avec Linssen, rien n’est moins vrai. Sanne se consacrait pleinement à la cuisine chaque jour. Du bacon aux œufs pour le petit-déjeuner au steak à la sauce au poivre et des tranches de pommes de terre grillées pour le dîner. »

Défier les vagues
Bien sûr, le couple préparait son planning pour le lendemain chaque soir à la fin de la journée, mais il fallait parfois s’en écarter en raison des conditions météorologiques. Par exemple, le voyage de Willemstad à Zierikzee le jour 4 n’était pas prévu. « Nous voulions aller à Wemeldinge via l’Escaut oriental, mais pendant notre voyage, le vent s’est renforcé jusqu’à 6-7 Beaufort sur l’Escaut oriental. La hauteur des vagues a également augmenté parce que le courant allait contre le vent. »

Peter naviguait sur les hautes vagues tandis que Sanne sauvait les verres et les assiettes de la destruction. Pour éviter que le Beluga n’affronte des eaux trop tumultueuses sur la route transversale vers Wemeldinge, ils ont décidé de se rabattre sur Zierikzee. « Ça s’est vraiment corsé à hauteur du Zeelandburg. Les vagues créaient une sensation de chute libre, mais le Béluga leur a tenu tête en toute beauté. » 

Linssen in Maastricht Marina

Égarement entre les bancs de sable 

Après avoir repéré des phoques lors d’un lever de soleil rouge vif, le Beluga a passé l’écluse de Hansweert le 5e jour. Après un bonjour amical de l’éclusier, il a ouvert la dernière porte de l’Escaut occidental pour finalement atteindre l’objectif fixé : la mer du Nord. « Mais sur l’Escaut occidental, on s’est égaré », dit Peter. « Les bouées n’étaient pas vraiment là où elles se trouvaient sur le traceur de cartes de Beluga. Même lorsque Sanne a tracé les coordonnées sur la carte, notre itinéraire suivi s’est avéré peu profond. Grâce à une préparation approfondie de notre voyage, j’ai pu facilement contacter le centre de contrôle de Terneuzen pour vérifier notre position. Les bouées étaient en effet positionnées différemment par rapport à la carte, mais nous avons pu les suivre sans problème pour éviter les bancs de sable. L’Escaut occidental est une étendue d’eau dangereuse où nous avons du faire appel à toute notre expérience de navigation. Si vous suivez aveuglément votre GPS, vous pouvez vous ensabler avant de vous en rendre compte. »
Peu à peu, les géants de l’océan sont apparus à l’horizon. Ils avaient atteint la mer du Nord. Ils sont arrivés à Breskens à une distance de sécurité de ces gros navires rapides et sous un ciel bleu avec un soleil radieux. Ici, un homard fraîchement pêché préparé par le marchand de poisson Cor s’imposait. « Le bateau de pêche de Cor est une véritable attraction ! » 

Passionnant et inoubliable 

Le 8e jour, le Beluga a navigué de Tholen à travers le Schelde-Rijnkanaal vers le Volkerak, une voie navigable très fréquentée avec beaucoup de trafic commercial. « Les gros navires nous ont croisés un par un à un rythme soutenu. Heureusement, le Beluga dispose d’AIS (Automatic Identification System) et nous avons pu visualiser tous les bateaux autour de nous sur notre traceur. »
À Middelharnis, le couple a décidé de profiter de ce magnifique port au milieu de la vieille ville pendant deux jours. Une promenade en ville avec un beignet à la main et une balade à vélo le long du Haringvliet ont prouvé que c’était une bonne décision. « Nous avons même navigué avec le toit ouvrant ouvert à une force de vent de 1 Beaufort et avons pu profiter du soleil radieux de l’automne. On se contente de choses simples. »
Le 9e jour, le couple a fait des plans pour le lendemain comme tous les soirs. Mais cette fois avec encore plus de précision que d’habitude, car ils devaient traverser le grand port industriel de Rotterdam. « Une ville avec beaucoup de navigation professionnelle et maritime, où toutes les instructions de navigation sont communiquées via VHF et où tout est plus grand et plus rapide que nous. Une belle et inoubliable expérience ! »

Naviguer de nuit
Pendant le voyage de retour, Peter et Sanne se sont essayés a la navigation de nuit depuis Roermond. Après l’écluse de Linne, Peter a mis tous les appareils de navigation en veilleuse. Munie d’une couverture chaude, Sanne s’est chargée de surveiller la proue. « Le beau ciel étoilé et la lune claire qui se reflétait sur l’eau calme ont été une conclusion magique à notre voyage mémorable. »

Approuvé
Peter et Sanne ont plus qu’approuvé le Sedan Linssen Grand Sturdy 40.0 Sedan après 16 jours. « Notre cœur est vraiment dans la navigation et c’est ce que nous souhaitons à tout le monde. C’est pourquoi nous avons pu transformer notre passion en notre métier. Nous sommes heureux de partager nos connaissances et notre expérience avec nos étudiants de Start2Boat, avec plus de connaissances, ils profiteront beaucoup plus du bateau. C’est ainsi que la navigation devient vraiment un plaisir insouciant »

Pas de connexion Internet